Galerie d'art virtuelle des artistes Contact

Vous êtes ici :


  • Daniel PAGUE (Peinture)

    Présentation de l'artiste

    Daniel Pague Lyonnais né en 1948, réside aujourd’hui à la Clayette en Saône et Loire,
    Il a appris le dessin de soierie par des cours particuliers du peintre Lyonnais Pierre Pelloux
    Tout en fréquentant les cours du soir du même Maître pour des études au fusain d’après
    L’antique.
    Avant d’exercé sa peinture, il a travaillé dans un cabinet de dessin en soierie sur les pentes
    De la Croix-Rousse, quartier des soieyeux Lyonnais.
    De 1975 à 1997 ses toiles ont été exposés à la Galerie ’’ Lyons’y’’ à Lyon II .
    Ensuite une exposition dans un bar galerie de Rouen ou l’association des peintres de l’école
    De peinture Rouennaise lui ont apporté leurs concours.
    Depuis son installation en Bourgogne, il a exposé à la Mairie de la Clayette, la médiathèque de Chauffailles & le centre culturel, des Hôtels de la Région, les maisons de Cantons,au salon d'art 2008 de Bourbon Lancy, la tour St Nicolas de Paray le Monial en avril 2009 et la prochaine exposition aura lieu cet été à St Maurice lès Châteauneuf (71) du 20 au 26 juillet 2009.




    Technique(s) utilisée(s)

    Peinture à l'huile sur toile de lin ou coton (rarement).Dessins au fusain.

  • Isa MARINHO (Sculpture)

    Présentation de l'artiste

    J’ai vécu mon enfance dans un petit village au sein d’un massif boisé. Souvent, je me réfugiais dans l’intimité des arbres et l’anfractuosité des pierres. Blottie dans la tiédeur de l’été je me confondais de plaisir.

    Mes sources d’inspiration sont intimement liées à la nature.
    Il y a pour moi une seule beauté pour le minéral, le végétal, l'animal, et l'humain. Tout n’est que questions d’éphémères agencements d’atomes.

    Le vivant est effacement et transformation. Persiste seulement, sur des formes en parfaite instabilité, le rêve humain.

    Mon travail veut témoigner de la fragilité de ces métamorphoses par des formes, de paysages et humains, mi-femmes mi-hommes, imbriqués.

    J’accorde une grande importance à ce que mes sculptures, sous chaque angle, offre une nouvelle lecture. Tournant autour, on les découvre en constante transformation.

    Je ramasse mes outils en campagne ou en bord de mer. Ils sont coraux, pierres de lave, silex, lauzes, coquillages et toutes sortes de végétaux.

    Après cuisson, je patine mes pièces avec des glacis de peinture à l’huile pour obtenir ce que j’appelle mes « patines scarabées », ensemble de couleurs chatoyantes et indéfinissables.

    Technique(s) utilisée(s)

    Terre cuite patinée